Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !


22 mai 2018

Voyage dans le Piémont viticole : la Bourgogne Italienne.

IMG_0106

Village de Monte au petit matin, à la recherche de la truffe d’été

Lorsqu’on vient à un cours d’oenologie à Paris ou à Orléans, c’est bien, et j’espère qu’on retient un peu de choses. Si on a l’occasion de participer à un voyage, alors on est transporté dans une autre dimension.

La parole aura du mal à remplacer la vision et l’odorat.

Dans le Piémont, on va s’imprégner de paysages de vignes extraordinaires. On va sentir de nouvelles choses, on va goûter différemment. C’est la pleine saison des truffes d’été et des acacias qui sentent merveilleusement bon.

Ce petit coin d’Italie est épatant par la multitude de ses collines qui se succèdent presque à perte de vue. Nous sommes à des altitudes allant jusqu’à 400 mètres. On comprend qu’il y a une grande richesse des sols et des sous-sols qui vont donc permettre aux cépages de s’exprimer différemment en fonction du lieu où on les trouve.

Barolo et Barbaresco, les seigneurs du Nébiolo

Notre voyage s’est concentré autour d’Alba, la renommée capitale de la truffe blanche. Dans ce pays de cocagne, on trouve donc les mythiques truffes blanches, mais aussi des truffes noires qui poussent à peu près à toutes saisons. Et nous sommes au coeur des deux grandes appellations Barolo et Barabaresco, les seigneurs du coin, produits avec le cépage Nebiollo.

Là, évidemment, on est un peu dérouté quand on découvre ces vins car on n’a pas l’habitude. Ce cépage Nébiollo ne ressemble pas à ce qu’on connait, c’est d’ailleurs là tout l’intérêt, il présente à la fois beaucoup de fraicheur, de générosité et de corps. Par certains aspects, on pense à la Bourgogne et, en même temps (expression très en vogue), au Rhône pour le côté généreux. Ce sont des vins à fort potentiel et de très belles gardes. Ils impriment vraiment le terroir, d’ou l’idée légitime des crus correspondants à des parcelles bien précises.

Ce qu’on peut retenir de ces vins, c’est aussi une autre philosophie: aucun vin n’est commercialisé lorsqu’il est un « bébé ». Personne ne sort du chai avant 24 à 36 mois, avec un élevage en barrique ou en foudre d’au moins 24 mois.

La courbe douce des collines

Ce qui imprime aussi  la rétine, ce sont ces paysages ultra géométrique, avec les rangs de vignes qui suivent la courbe des collines. En France, on plante dans l’autre sens. C’est une question de ravinement, d’exposition et de friabilité des sols.

Vignes à Alba

Paysage typique du Barolo – domaine Ceretto

Nous avons évidemment pris le temps de bien déguster dans de nombreux domaines : Coppo avec ses extraordinaires vins effervescents près d’Asti, Ceretto et son architecture incroyable, Pelissero domaine plus familial.

Nous avons pris aussi le temps de bien manger en découvrant, à l’Osteria dell Unione, le mouvement slow food : on mange bien, lentement, des produits provenant des circuits courts et locaux. Notre repas fut accompagné des vins de Fabio Géa,  vins inracontables mais extrêmement buvables, laissant un souvenir impérissable.

Ce voyage, c’est aussi l’occasion d’aller au musée du tire-bouchon, de découvrir la truffe et de profiter d’un bel agri-turismo : le querce del vareglio.

C’est surtout l’occasion de se retrouver ou de faire de belles et nouvelles rencontres.

Rendez-vous l’année prochaine en Géorgie

 


23 avril 2018

bouteilles château Pontet Canet

Dégustation verticale Pontet Canet cours Oenologie Paris Orléans

Qu’est ce qu’une verticale ?

Dans mes cours d’oenologie à Paris et Orléans, j’ai ainsi souvent l’occasion de proposer des verticales pour les groupes d’amateurs « confirmés« .

J’ai à nouveau pu proposer cette dégustation magnifique grâce à Bruno * qui nous a fourni de superbes Pauillac, le château Pontet-Canet 5 ème grand cru classé.

La verticale : c’est une dégustation qui permet de découvrir le vin d’ une propriété cela sur plusieurs années. Alors qu’on est sur les mêmes sols, les mêmes cépages, à priori les mêmes hommes, on va découvrir des vins très différents.

Cycle de vie

Un grand vin, le Pauillac, un seigneur sur ses terres du Médoc, puisque il est fait avec le cabernet sauvignon, cépage de grande garde, donc il va avoir une grande espérance de vie, au delà des 20 ans. Il va connaitre 4 phases : l’enfance, l’adolescence, la maturité et le déclin.

Sur la jeunesse, le vin va présenter des arômes de fruits frais, des tanins très présents. A l’adolescence, il va se renfrogner: moins de parfums au nez, mais une belle matière (typiquement le moment ou l’on peut carafer un vin). A la maturité, on parle du bouquet du vin, il y beaucoup d’arômes et les tanins sont très veloutés. Et puis, comme nous, le vin décline, il perd sa couleur, ses arômes et sa structure.

L’effet millésime

Les vins sont très différents d’une année sur l’autre car ce qu’il y a de « magique », c’est l’effet millésime. En fonction de l’ensoleillement, de la pluie, le vin sera très différent, plus ou moins puissant, plus ou moins généreux et donc plus ou moins à garder.

Nous nous sommes mis dans la peau de dégustateurs très aguerris et nous avons décidés si chaque vin pouvait se garder et combien de temps. Nous avons goûté du plus récent au plus ancien.

Château Pontet-Canet 2008 GCC

Belle robe rouge foncée avec des reflets orangés. Nez agréable et très expressif, très fin, très complexe, avec des notes de fruits macérés, d’épices et de bois de cèdre. En bouche, l’attaque est très franche , les tanins sont très fins , le vin est assez généreux. L’équilibre est magnifique, il est très long en bouche.

Nous sommes en fin de période secondaire, on peut estimer aujourd’hui son apogée à 5 ans.

Château Pontet-Canet 2006 GCC

Robe rouge foncée, nez agréable très expressif. On trouve des notes de fruits macérés, d’épices douces, de cacao, de café. L’attaque est franche, les tanins sont très fins et fermes. Il a un très bel équilibre et une très grande longueur.

On est plutôt en fin de période primaire. A boire dans 8 à 10 ans.

Château Pontet-Canet 2004 GCC

Belle robe, reflets orangés. Notes de fruits macérés, de cerises noires et de bois de santal. Attaque franche, tanins fins et très soyeux. Très belle longueur.

Vin près de son apogée, à boire dans les 3 ans.

Château Pontet-Canet 1996 GCC

Belle robe rouge foncée, reflets orangés, nez agréable très expressif , fruits macérés, épices, poivron grillé, encens. L’attaque est franche, les tanins sont fondus et veloutés.

Magnifique à son apogée.

Les coordonnées de Bruno, si vous voulez des vins d’exceptions : pellletib01@laposte.net

cours oenologie paris orléans pas cher mensuel hebdomadaire à l’année

 

 

 

Nous avons pu déguster des grand vins prestigieux grâce à Bruno qui nous permet de découvrir sa cave. C’était un grand moment de plaisir partagé car nous avons pu goûter des vins d’exceptions sur de très belles années et nous faire une idée de ce que peut-être un vin à son apogée. Je vous livre …

Lire la suite

Nous nous sommes régalés mardi avec Mélissa et Carole qui nous ont concocté un délicieux repas, en voici le contenu : Caponata d’hiver : c’est un plat sicilien avec du céleri, des amandes, des raisins. J’avais choisi un Néro d’Avola, vin sicilien et un Muscat sec du Languedoc. Les deux vins collaient bien, le Muscat …

Lire la suite

J’ai pu organiser à Orléans, une très belle dégustation « spécial fêtes ». Cette dégustation a eu lieu grâce à Bruno Pelletier, dégustateur, du groupe « confirmé ». Bruno est passionné de vins, il a une belle cave, classique,  où les vins sont très bien stockés. Il peut vous proposer quelqu’uns de ses flacons. Voici son adresse mail : …

Lire la suite

Château David de Beaufort  Dégustation Groupe X le jeudi 16 juin 2016 Le domaine possède environ 2 ha. Le producteur a opté pour la lutte raisonnée. Il utilise des produits systèmiques, c’est à dire véhiculés par la sève pour lutter notamment contre l’oidium et le mildiou. Le vin est élevé en barrique durant environ 2 …

Lire la suite

Syrah, jolie Syrah, tu ne me déçois pas !   Geoffrey a pris des notes très précises sur ce voyage. Je vous propose de vous les restituer  sous forme d’épisodes. Aujourd’hui, il nous livre ses impressions sur le premier domaine, le domaine Durand à Chateaubourg, à l’extrême sud des Côtes du Rhône du nord. Je …

Lire la suite

Dégustation proposée et organisée pour le groupe « Grands  vins » du mardi sur le thème du classicisme. Les vins nous ont été proposés par Pascale de Cavavin. Les commentaires sont de Benoit pour le Lynch Moussas (un certain nombre d’années de cours à son actif) et Fréderic (mon ténor préféré) pour le Chambertin, c’est sa deuxième …

Lire la suite

A l’initiative de Guilhem (SAGEM), nous avons pu goûter les vins blancs mythiques de la dégustation Curnonsky. Guilhem, dans une quête  d’accords parfaits  a voulu régaler nos palais, nos nez  mais aussi nos yeux et nos oreilles. Nous avons fait cette dégustation dans un cadre magnifique au pavillon de l’Asie du sud-est à la cité …

Lire la suite

Nous avons visionné Mondovino avec le groupe de Guilhem le jeudi 29 janvier. Le thème de ce film réalisé par Benjamin Nossiter est le vin face à la mondialisation. Il a dressé une galerie de portraits truculents aux personnalités très affirmées. On y trouve tant un paysan Sarde, qu’une star bordelaise, un critique mondialement réputé, …

Lire la suite