Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !


8 mai 2018

Je viens de découvrir cette délicieuse vidéo qui vous explique comment vous soigner par le vin : à méditer

Pas sur que ce soit toujours d’actualité…


15 septembre 2018

Inscriptions

Nous serons à Paris (Philippe et moi), mercredi 19 septembre au centre Valeyre pour vous rencontrer et finaliser vos inscriptions.

Vous pouvez passer nous voir entre 15 h 30 et 20 h 30 au troisième étage du centre Valeyre 24 rue de Rochechouart.

Vous devez vous munir de votre carnet de chèque.

Astuce : si vous pouvez vous déplacer en début d’après-midi, ça sera moins la cohue

  • Si vous ne vous présentez pas, je donne votre place.

    Rentrée ateliers vins Paris

    Inscriptions au cours d’oenologie

Reprise des cours

 « Approche Ludique » : mardi 18 septembre à 20 h 15 – 40 rue Milton

« Best of débutants » avec Philippe : jeudi 20 septembre à 20 h 15 – 40 rue Milton

« Best of débutants » : mardi 25 septembre à 15 h 00 – Centre Valeyre 4 ème étage

« Grands Vins » : mardi 25 septembre à 20 h 15 – 40 rue Milton

« Best of débutants »avec Marielle : jeudi 27 septembre à 20 h 15 – 40 rue Milton

Débutants hebdo : mercredi 03 octobre à 20 h 05  – Centre Valeyre 4 ème étage

 

 


9 septembre 2018

 

Participer à un atelier vin à Orléans, vous tente ? Découvrir les différentes régions viticoles françaises, mettre des mots sur des sensations pour apprendre à déguster le   vin ?

Venez me rencontrer mardi après-midi de 17 h 00 à 20 h 00 à l’ASELQO Bourgogne, 108 rue de Bourgogne et mercredi après-midi de 15 h 00 à 20 h 30 à l’ASELQO Carmes, 13 rue de l’Ange.

Les anciens pensez à réserver votre place sur ces 2 jours : nombre de places limitées !

Pommes, fruits de la rentrée

Pommes, fruits de la rentrée – témoin aromatique du Mauzac

 

La Géorgie : le berceau du vin – 8000 ans d’histoire

21 août 2018


Les célèbres vignobles de Géorgie

Venir découvrir le vin géorgien et plus précisément la Kakhétie vous tente ?

  • Vous voulez vous rassurer dans vos connaissances, vos goûts, votre confort? Alors, surtout ne venez pas, car vous seriez très déçu(es).
  • Vous voulez découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles saveurs, une autre culture, une autre façon de boire?  Alors, venez en Géorgie, et vous ne serez pas déçu(es).

Remettre à zéro le compteur de nos connaissances

En matière de cépages :

Il y a environ 500 cépages en Géorgie, aucun n’est cousin avec les nôtres… Les plus notables s’appellent (attention les yeux) Mtsvane, qui veut dire « vert », Rkatsiteli pour les blancs et Saperavi pour le rouge. On peut mélanger les cépages, dans la vigne, dans la cuve, les blancs, les rouges, bref, tout ce qui est interdit chez nous. Le fameux Saperavi est un cépage teinturier à peau rouge et pulpe rouge, il fait le vin le plus réputé, ultra balèse et sans doute très bon l’hiver. Chez nous, on ne peut pas  faire des vins de qualité avec un teinturier.

IMGP0057

Mtsvane

En matière d’appellations :

Il y a bien quelques appellations en Géorgie, 18 au total et 15 en Kakhétie, mais ce n’est pas le souci principal du vigneron d’appartenir à ces dernières. Mise à part l’appellation Mukuzani pour les rouges, on parle plus volontiers des cépages.

On peut aussi transporter les raisins d’un bout à l’autre du pays, ce n’est absolument pas un problème. Il faut plutôt le faire la nuit, il fait plus frais et vous pourrez donnez à votre vin le nom de la région d’ou le raisin provient.

En vinification :

Il n’y a ni cuves, ni pressoirs, ni barriques, très peu d’érafloirs. On n’utilise pas de levures, très peu de souffre et il n’y a que des Qvevris (grandes cuves en terre cuite enterrées).

Jamais il n’y a un souci pour les fermentations, qui se déroulent très bien. Chez nous, ça peut-être la terreur du vigneron: une vinification se passe mal et le vin est foutu…

IMG_1432

Marani : caves où sont enterrées les qvevris

Alors, me direz vous, il y a un truc.

Et bien oui, il y a un truc, même des trucs. Déjà, les levures indigènes sont exceptionnelles, selon Vincent, le vigneron du domaine Lapati,

« S’il y a quelqu’un qui bosse en Géorgie, c’est les levures… »

 

 

 

IMG_1859

Elevage en Qvevri

Le receptacle qui reçoit les raisins, la Qvevri, jarre en terre cuite enterrée, a des vertus quasi-magiques. Je ne suis pas sûre qu’on ai pu dévoiler tous les secrets de la qvevri scientifiquement à ce jour. Après la fermentation alcoolique, dite tumultueuse, on laisse le chapeau de marc (la peau, la rafle, les pépins), et celui-ci va servir de filtre naturel au vin. Le schéma ci- contre explique bien ce qui se passe. Au bout d’environ 6 mois, le chapeau de marc sera descendu au fond de la jarre et le vin sera filtré. Le vin blanc et le vin rouge se font de la même façon, donc les blancs sont tanniques. Le passage long des blancs dans la qvevri les teinte et ils deviennent oranges.

 

 

En matière de consommation:

Peut-être aviez-vous entendu vaguement parler des vins rouges géorgiens doux ou tendres. Je pensais que c’était une grande spécialité géorgienne. En fait pas du tout, les géorgiens se sont juste adaptés à leurs plus gros clients que sont les russes et qui adorent le vin rouge sucré.

Les géorgiens préfèrent le vin blanc, et boire répond à une codification et à des moments très particuliers. Non, on ne boit pas spécialement de vin à table, oui, le vin blanc qui est orange et tannique se sert chambré. Non, il n’y a pas d’accessoires, pas d’artifices, ni bouteilles, ni bouchons, ni tire-bouchon.

qvevris

La sopra:

On boit pour des occasions, qui peuvent être multiples, formelles et/ou informelles. Les géorgiens sont de grands fêtards. L’instabilité légendaire de ce pays, liée aux convoitises de ses voisins, la géographie tourmentée entre le petit et le grand Caucase, poussent sans doute les habitants à célébrer très souvent le moment présent.

La sopra, c’est le banquet, elle est orchestrée par un maitre de cérémonie: « le tamada ». Il va porter des toasts et organiser l’enivrement méthodique et digne des convives. Il faudra chanter, pleurer, rire, encore danser, manger et boire.

Chacun -mais pas chacune- peut organiser une sopra. Il est donc très important d’avoir au moins une qvevri dans son jardin, de façon à toujours pouvoir organiser une fête. Inutile d’embouteiller le vin, un simple récipient fera très bien l’affaire.

IMG_1426.jpg

Petite supra organisée en notre honneur au détour d’un chemin de village

 

Cet été, j’ai pu aller à la rencontre de nombreux vignerons géorgiens. Leur démarche originale et leur philosophie m’a séduite. Les vins  sont très intéressants, très construits et très aboutis.

J’ai découvert tout cela au mois de juillet. Dans un prochain épisode, vous retrouverez un programme détaillé de ce voyage prévu pour l’été 2019.

 

La Géorgie c’est aussi cela :

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


21 juillet 2018

qQvevri ce sont les jarres qui contiennent le raisin, vendange entière même pour les blancs. La cave s’appelle marani


9 juillet 2018

Les ateliers de découverte du vins : la nouvelle saison

J’ai mis en ligne tous les programmes, les plannings, donc il vous suffit d’aller dans le « chapeau » du site et chercher l’intitulé qui correspond à votre cours et vous pourrez trouver toutes les informations relatives au lieu, dates, heures et thèmes.

bouteille de vin offerte lors du dernier atelier vin

Ateliers vins au centre Valeyre

Les nouveautés du planning des cours d’oenologie

Cette année il y a du changement à Paris et Orléans : 

 – Je vais proposer plus de thèmes, notamment le mardi après-midi et faire intervenir un ami formateur Philippe Dreiss.

  • Je suis sur Instagram et vous pouvez me suivre sur « coursoenologie ». Rendez-vous très vite pour m’accompagner dans mon périple en Géorgie et découvrir le berceau du vin.
  • Je vais suivre une formation diplômante à Dijon « DU vin, culture et oenotourisme » et j’espère déjà pouvoir vous en faire bénéficier tout au long de l’année.

    cours d'oenologie sur le Bordelais

    Ateliers vins à l’Aselqo le samedi matin

A Paris, les plannings des cours d’oenologie

Le best of du mardi après-midi à Paris

Avis aux Babies boomers et autres personnes dynamiques, ayant du temps les après-midi : je vous propose 10 séances pour découvrir les vins les mardis après-midi de 15 h 00 à 17 h 00

Le best of du jeudi soir à Paris avec Philippe Dreiss

Pour satisfaire le plus grand nombre d’entre-vous, j’ai décidé de faire appel à mon ami Philippe pour qu’il anime un groupe le jeudi.

Voici quelques mots pour le décrire

Philippe est un voyageur. Il a vécu 16 ans au Japon et 4 ans en Angleterre, il est donc trilingue. Passionné par les différentes cultures dans lesquelles il était immergé, il a créé différents ponts  entre ces dernières et c’est tout naturellement que le vin est entré sérieusement dans sa vie. Il a animé des clubs de dégustation au Japon et en Angleterre puis il a ensuite complété ses connaissances par une formation professionnelle où il était mon élève. Philippe « orchestre » depuis 15 ans des groupes de dégustateurs à Paris et dans la région parisienne. Il est tout à fait délicieux.

A Orléans, les plannings des cours d’oenologie

Vous avez la possibilité de suivre non pas 10 cours de 2 heures  mais 14 cours.

  • Tarif pour 10 cours : 157 euros

J’organise en deuxième partie d’année à partir de janvier, 4 séances le jeudi soir de 19h15 à 21h15. Ce sont des cours plutôt de culture générale sur le vin : connaître les cépages blancs, rouges, lire une étiquette, les vinifications. Le tarif pour ces 4 cours supplémentaires est de 63 euros.

Je vous rappelle que je travaille maintenant avec le caviste Benjamin, « La cave de Benjamin – 53 rue du Faubourg Bannier ». Néanmoins, je n’oublie pas  Laurent des « Caves Occitanes » qui présente aussi de très bons vins. J’adore leur professionnalisme et leur côté « anti-frime ». Ils sont mes « chouchous orléanais ».

Et ce qui ne change pas

Des cours d’oenologie mensuels ou hebdomadaires pour apprendre des choses. 3 à 5 vins dégustés pour mettre des mots sur des sensations. Pas de décorum, de la simplicité,  de la bonne humeur, des prix très doux,compter en moyenne 17 euros pour 2 heures de cours.

Et toujours

Un voyage autour de la truffe de Meuse en Novembre, une classe verte en Géorgie à l’été 2019 et j’espère des accords mets et vins. Pascale, ma caviste de chez Cavavin à Paris – 2 rue de Chateaudun est la mémoire vivante du cours. Par exemple, si vous allez la voir, elle vous dira ce que vous avez dégusté au cours sur le Languedoc.

Le + : L’interchangeabilité :

Vous avez toujours la possibilité de venir assister à un cours qui n’est pas le vôtre si vous avez été absent (dans la limite des places disponibles).

 Je pars en voyage de reconnaissance en Géorgie, donc rendez-vous début septembre, très bel été!


2 juillet 2018

3 plats – 6 vins

Une fois de plus, nous avons pu goûter 6 vins avec 3 plats, selon la formule maintenant très rodée et, une fois de plus, nous n’avons pas été déçus. Le principe de l’accord « Mets et Vins » est de déguster deux vins par plat et de voir quel mariage est le plus réussi. Les opinions sont souvent très différentes car tout cela dépend du goût de chacun.

Maxime et Claire, qui oeuvrent magistralement à « De Sel et d’Ardoise », nous ont reçu divinement.

Le menu et les vins

Champagne Quénardel à l’apéritif

Langoustines, haricots verts d’Orléans au yaourt assaisonné au vinaigre  de coquelicot « Martin Pouret » .

Sancerre rouge et Clos Culombu blanc. La corse et la loire, : match équilibré. Pas de tanin avec le pinot noir, très agréable accord, légère amertume avec le vermentino super sur les langoustines

Langoustine

Accord mets et vins Sel et Ardoise

Lotte de Penmarch cuite en feuille de figuier, caviar d’aubergines fumées, petits légumes de saison

Saint André de Figuière rosé, Marsannay rouge : la Provence et la Bourgogne. Là aussi, difficile de départager l’une ou l’autre option. La lotte devait trouver des partenaires « élégants et assez puissants », ni le rouge, ni le rosé n’ont démérité. Le Marsannay avec des notes fumées accompagnait très bien le caviar d’aubergine.

Déjeuner d'été

Lotte plat accord mets et vins

Gâteau de mamie Paulette, amandes fraiches et crème d’amande, bigarreaux, rhubarbe, glace au sureau

Coeur d’Arlicot et rosé Pétillant de loire

A l’unanimité, c’est le coeur d’Arlicot qui l’a emporté. C’est une liqueur alliant de l’eau de vie de cerise et des vins de l’Orléanais. Bien que très sucrée, c’était formidable avec le coulis de cerise et les amandes.  Donc,on peut le dire: c’est la cerise sur le gâteau !

Cerise sur le gâteau

Accord mets et vins été

Réunir mes cours d’oenologie :

C’est toujours pour moi un grand plaisir d’organiser ce type d’évènement et de permettre à mes élèves débutants, confirmés de Paris et d’Orléans, de se rencontrer et de partager ensemble ce moment.

C’était aussi très intéressant de discuter avec Benjamin le caviste et les restaurateurs pour trouver de très beaux accords. Nous avions là une difficulté: il faisait très chaud et nous voulions donc plutôt partir sur poissons et crustacés plutôt que terrine et gibier, le challenge étant de ne pas choisir que des vins blancs. Je pense que le pari est réussi !

A très bientôt pour un autre accord mets et vins


18 juin 2018

Pourquoi des climats en Bourgogne, des Châteaux à Bordeaux, des cépages en Alsace, et une seule appellation en Champagne?

J’en avais parlé à nombre d’entre-vous, voici le mémoire fort brillant de Philippe Mathouillet sur un sujet passionnant : les bizarreries françaises dans le monde du vin : notion de cépage en Alsace, climats en Bourgogne, châteaux à Bordeaux. C’est super bien documenté, c’est un vrai régal à lire et c’est très éclairant

Mémoire Régions IUVV

MOOC Open Wine University 2

L’université de la vigne et du vin ouverte à tous

Vous voulez en savoir plus sur le vin : suivez les universitaires de la fac de Dijon. Ils vous donner des rendez-vous dans des petites vidéos qui vous permettront de parfaire vos connaissances.

Marche à suivre

Depuis le 23 mai 2018  un nouveau MOOC : OWU 2 (Open Wine University 2), l’université de la vigne et du vin ouverte à tous.

Cette formation est gratuite et accessible à tous. Les contenus et activités sont intégralement disponibles en français, anglais, espagnol et chinois.

Vous pouvez vous inscrire dès à présent sur la plateforme FUN-MOOC (www.fun-mooc.fr).

 


3 juin 2018

 Le vin « Son histoire, ses terroirs, ses secrets… »

Encore une BD sur le vin, allez vous me dire et bien oui ! Et je vous recommande donc vivement de la lire. « Ca m’intéresse » n’a visiblement pas l’habitude de survoler ses sujets et c’est très bien. Pour le cas, c’est  une enquête très fouillée sur des sujets multiples autour du vin.

Lecture bd vin proposée par Marielle Kubik

BD sur le vin, son histoire, ses terroirs, ses secrets

Le livre se déroule donc en plusieurs volets. Vous pourrez tout savoir sur la vigne, fabrication, l’histoire du vin, les appellations.

Chapeau ! C’est très dense et plutôt exhaustif. Le ton de l’ouvrage est assez drôle, le dessin permet une lecture légère. J’ai relevé quelques inexactitudes que je vous laisse trouver.

Bonne lecture

BD qui explique qu'est ce que c'est le vin

Planche  BD sur le vin

Envie d’un déjeuner dans un resto gastro?

26 mai 2018


A « de sel et d’ardoise » le 30 juin

Il reste des places pour le déjeuner gastronomique que j’organise le samedi 30 juin. Il s’agit d’un déjeuner d’exception autour d’une entrée « crustacés », un plat « poissons » et un dessert de saison. Chaque plat est accompagné de deux vins. C’est 100 euros avec le vin et ce sera vraiment un moment inoubliable pour finir l’année en beauté.

Sachez que ce repas est exceptionnel- je pèse mes mots- et que l’occasion ne se représentera pas de si tôt. Habituellement, 100 euros, dans un bon restaurant gastronomique, c’est le prix du repas sans les vins.

cours oenologie paris orléans

 

Finalement, c’est un déjeuner ouvert, vous pouvez venir accompagné(e) de votre chéri (e), mamie, papa, maman etc.

Je rappelle aux parisiens que cela correspond aux horaires de train: il y a un train qui arrive à midi trente et le resto est à 5 mn à pied. Il n’y a pas grève ce jour là. Le trajet dure 1 heure, vous pouvez trouver des billets à moins de 10 euros.

 

J’attends que vous vous manifestiez rapidement si, je l’espère, vous êtes intéressé(e).

 


22 mai 2018

Voyage dans le Piémont viticole : la Bourgogne Italienne.

IMG_0106

Village de Monte au petit matin, à la recherche de la truffe d’été

Lorsqu’on vient à un cours d’oenologie à Paris ou à Orléans, c’est bien, et j’espère qu’on retient un peu de choses. Si on a l’occasion de participer à un voyage, alors on est transporté dans une autre dimension.

La parole aura du mal à remplacer la vision et l’odorat.

Dans le Piémont, on va s’imprégner de paysages de vignes extraordinaires. On va sentir de nouvelles choses, on va goûter différemment. C’est la pleine saison des truffes d’été et des acacias qui sentent merveilleusement bon.

Ce petit coin d’Italie est épatant par la multitude de ses collines qui se succèdent presque à perte de vue. Nous sommes à des altitudes allant jusqu’à 400 mètres. On comprend qu’il y a une grande richesse des sols et des sous-sols qui vont donc permettre aux cépages de s’exprimer différemment en fonction du lieu où on les trouve.

Barolo et Barbaresco, les seigneurs du Nébiolo

Notre voyage s’est concentré autour d’Alba, la renommée capitale de la truffe blanche. Dans ce pays de cocagne, on trouve donc les mythiques truffes blanches, mais aussi des truffes noires qui poussent à peu près à toutes saisons. Et nous sommes au coeur des deux grandes appellations Barolo et Barabaresco, les seigneurs du coin, produits avec le cépage Nebiollo.

Là, évidemment, on est un peu dérouté quand on découvre ces vins car on n’a pas l’habitude. Ce cépage Nébiollo ne ressemble pas à ce qu’on connait, c’est d’ailleurs là tout l’intérêt, il présente à la fois beaucoup de fraicheur, de générosité et de corps. Par certains aspects, on pense à la Bourgogne et, en même temps (expression très en vogue), au Rhône pour le côté généreux. Ce sont des vins à fort potentiel et de très belles gardes. Ils impriment vraiment le terroir, d’ou l’idée légitime des crus correspondants à des parcelles bien précises.

Ce qu’on peut retenir de ces vins, c’est aussi une autre philosophie: aucun vin n’est commercialisé lorsqu’il est un « bébé ». Personne ne sort du chai avant 24 à 36 mois, avec un élevage en barrique ou en foudre d’au moins 24 mois.

La courbe douce des collines

Ce qui imprime aussi  la rétine, ce sont ces paysages ultra géométrique, avec les rangs de vignes qui suivent la courbe des collines. En France, on plante dans l’autre sens. C’est une question de ravinement, d’exposition et de friabilité des sols.

Vignes à Alba

Paysage typique du Barolo – domaine Ceretto

Nous avons évidemment pris le temps de bien déguster dans de nombreux domaines : Coppo avec ses extraordinaires vins effervescents près d’Asti, Ceretto et son architecture incroyable, Pelissero domaine plus familial.

Nous avons pris aussi le temps de bien manger en découvrant, à l’Osteria dell Unione, le mouvement slow food : on mange bien, lentement, des produits provenant des circuits courts et locaux. Notre repas fut accompagné des vins de Fabio Géa,  vins inracontables mais extrêmement buvables, laissant un souvenir impérissable.

Ce voyage, c’est aussi l’occasion d’aller au musée du tire-bouchon, de découvrir la truffe et de profiter d’un bel agri-turismo : le querce del vareglio.

C’est surtout l’occasion de se retrouver ou de faire de belles et nouvelles rencontres.

Rendez-vous l’année prochaine en Géorgie