Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !

La Géorgie : au commencement était le vin !

11 novembre 2018


Au commencement était le vin !

Je vous propose  de venir faire un voyage extraordinaire pour découvrir le berceau du vin.  Vous allez connaitre  le vin géorgien, son histoire, sa culture, son goût, son originalité à travers plusieurs  vignerons qui, chacun grâce à sa personnalité, vont vous éclairer et, j’espère, vous faire aimer leur vin et leur région.

cours oenologie paris marielle kubik

Le jeudi

10 h : départ de Tbilissi de la place de la liberté en minibus

12 h 30 : rendez-vous à Sagarejo chez Niki Antadze. Nous déjeunerons sous sa tonnelle en regardant la steppe au loin et nous dégusterons ses vins.C’est un intello, un poète du vin. Au départ, il est traducteur littéraire d’allemand et puis, sans doute plus que la culture, la viticulture s’est imposée à lui. Il fait du vin avec une économie de moyens incroyable, je ne vous en dit pas plus.

18 h 00 : arrivée à Signaghi. C’est un des plus beaux village de la Kakhétie, posé sur un éperon. C’est là que nous allons séjourner autour d’un resto et de sa piscine, qui sera sans doute bienvenue. Nous dinerons sur place.

Le vendredi

08 h 30 : départ pour la visite chez Schuchmann à Télavi (sur place à 10 h 30). Là,, on est chez les américains (en vrai, ce sont des allemands, mais je pense qu’ils ont choisi un modèle américain). Pourquoi je dis cela? C’est une winerie! C’est très beau et très luxueux. Il y a un golf, un resto, un hôtel. La cave est ultra clean, beaucoup de cuves inox et quelques jarres de terre cuite. On va pouvoir goûter des vins classiques à nos yeux, élaborés avec une méthode européenne et comparer avec des vins faits selon la méthode géorgienne.

cours oenologie paris orléans marielle kubik

Dégustation avec vue sur le Daghestan

12 h 30 : rendez-vous à Télavi chez Chonishvili, domaine Chona’s Marani. Là, nous sommes dans un jardin où chaque chose est à sa place. Notre hôte est un universitaire, un scientifique. Il reprend des vignes familiales. Son fils Michaël, qui est partie prenante dans cette aventure, est aussi un grand nom du chant polyphonique géorgien. Avec eux, nous allons participer à une expérience mythique, celle du banquet géorgien : la sopra. Boire du vin en Géorgie n’a rien d’anodin. En général, il faut une occasion. Rassurez-vous, tout est prétexte à faire  un banquet :  la naissance du petit dernier comme l’arrivée de l’été. Un maître de cérémonie, le Tamada, rythme ce repas avec des toasts. Je ne vous cache pas que la finalité, peut-être inavouée, en est l’ivresse. Mais attention, cela doit se passer en toute dignité. Ce moment sera animé par des chants polyphoniques du groupe de Michaël.

20 h 00 : dîner et nuit à Signaghi

 

Le samedi

09 h 30 : arrivée à 10 h 00, au monastère Sainte Nino, à 10 kilomètres. C’est un endroit magnifique, avec des fresques remarquables .

12 h 00 : déjeuner libre à Signaghi. Deux très bonnes adresses: Okro’s wine et Pheasant’s tear

14 h 00 : départ pour Vardisubani (arrivée 15 h 30), à la rencontre de Zaza le potier  « XXL ». Au départ: la terre de la forêt. A l’arrivée: la jarre, la qvevri. Immense ! Au milieu: le travail du génial Zaza !

cours oenologie paris orléans marielle kubk

18 h 00 : rendez-vous au domaine Papari Valley. Là, encore une autre ambiance, on est chez un business-man qui veut vraiment valoriser l’identité du vin géorgien. Nukri Kurdadze est très intéressé par le côte technique, un très bon diaporama vous explique son travail. Il est très novateur et  a mis au point un système utilisant la gravité. Le lieu est magique, nous dinerons chez lui en dégustant ses vins et en regardant le soleil se coucher sur les montagnes du Daghestan.

 

 

Le dimanche

07 h 30 : ça pique les yeux (c’est tôt), mais la steppe de David Gareja, ça se mérite ! Après la traversée quasi hypnotique de la steppe, les plus courageux pourront découvrir des fresques orthodoxes du 6 ème siècle dans un ensemble troglodytique aux confins de la Georgie, à la frontière avec l’Azerbaïdjan.Steppe David Gareja

cours oenologie paris orléans

Le vigneron aventurier

13 h 00 : rendez-vous chez Vincent, domaine Lapati Wines à Sagarejo. Vincent est un vigneron français. C’est un aventurier, une espèce d’Indiana Jones jurassien venu chercher fortune et amour en Géorgie. Les filles, vous allez l’adorer! (les garçons aussi). Vincent, que nous rencontrons en fin de parcours, va pouvoir répondre à toutes vos questions. Il est très fin, a une analyse très pertinente du paysage viticole géorgien, mais aussi de la position géo-économique de son pays de coeur. Nous déjeunerons chez lui. On peut même y faire la sieste.

20 h 00 : soirée libre à Tbilissi

 

 

Le lundi

10 h 00 : départ en minibus de la place de la liberté, arrivée chez Iago à 11 h à Mtskheta, une autre région. Nous ne goûterons que des blancs avec la technique « française » et la technique « géorgienne ». Le marani (la cave) est très beau. Iago est à l’initiative d’un groupement de producteurs qui travaille en bio. Sa démarche est très intéressante.

cours oenologie Paris Orléans Marielle Kubik

Cuverie géorgienne

Nous déjeunerons chez lui.

15 h 00 : départ pour Gori, vingt kilomètres plus loin. Pour finir, nous visiterons le musée du plus célèbre des géorgiens:  Joseph Staline! Ce musée est à sa gloire, puisque que construit de son vivant dans sa ville natale. Vous aurez, je n’en doute aucunement, le recul nécessaire pour apprécier cette visite.

19  h 00 :  retour à Tbilissi, soirée libre et fin du Marielle’s tour.

En pratique :

    • Il y a des vols directs une fois par semaine le mardi sur Georgian Airways, en ce moment on part à 20 h 20 et on arrive à 03.50 le mercredi. On repart le mardi suivant à 17 h 25 et on arrive à 19 h 20.
    • Il y a 3 heures de décalage horaire.
    • Nous voyagerons avec un interprète pendant toute la durée du séjour.
    • La codéine est interdite sans ordonnance.

2 dates :

 Premier séjour : du 25 au 29 juillet 

Deuxième séjour : du 01 au 05 août

 

Dites-moi vite à quel séjour vous souhaitez participer.

 

Des lectures pour vous accompagner

L’autre Joseph : Kéthévane Davrichewy

Le jeune Staline : Simon Sebag Montefiore

La saga moscovite : Vladimir Axionov

Le chevalier à la peau de tigre : Chota Roustaveli (on le surnomme l’Homère du Caucase).

 

4 réflexions sur “La Géorgie : au commencement était le vin !

  1. nicolegoulier dit :

    Ah s’enivrer entre Laurent le magnifique et Marielle la Belle et retrouver les complices des joyeux voyages précédents….
    j’ai hâte d’y être mais cette année je viens avec ma garde rapprochée
    à bientôt les amis !

    1. syrah1 dit :

      Nous vous attendons de pied ferme…

  2. Laurent Zakowsky dit :

    Je serai un accompagnateur inconditionnel du sujet !

    1. syrah1 dit :

      Je n’en doute pas mon chéri !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :