Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !

Ce fruit bosselé, rabougri, pas très sexy n’est autre que le coing. Je ne vous conseille pas de le manger cru. Vous sauriez immédiatement ce que veut dire « tannique » voir « astringeant ». Ce fruit se cuit et donne la délicieuse pâte de coing et gelée de coing.
On retrouve ces parfums dans le Chenin. C’est l’un des principaux témoins aromatiques de ces grands vins de Loire allant des secs aux doux, des tranquilles aux pétillants.
Quelques appellations : Jasnières, Savennières, Montlouis, Saumur, Coteaux du Layon, Quart de Chaume, Bonnezeaux.P1010841

P1010845

 

* cours oenologie paris orléans pas cher

One thought on “Le coing

  1. Michel seiler dit :

    Je ne suis pas d’accord, le coing à un fort pouvoir evocateur érotique !

    >

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :