Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !

Syrah, jolie Syrah, tu ne me déçois pas !

RICOH IMAGING

 

Geoffrey a pris des notes très précises sur ce voyage. Je vous propose de vous les restituer  sous forme d’épisodes. Aujourd’hui, il nous livre ses impressions sur le premier domaine, le domaine Durand à Chateaubourg, à l’extrême sud des Côtes du Rhône du nord. Je n’ai pratiquement touché à rien et, volontairement , j’ ai conservé le style.

Domaine Durand

 

Introduction

10 km au nord de Valence. Valence à Vienne = Côtes du Rhône septentrionales. Mono-cépage en rouge, Syrah. Blanc: Roussanne et Marsanne, mais plutôt Marsanne dans ce domaine. Viognier sur Condrieu et Château-Grillet . Vallée du Rhône dans l’ensemble = 3 millions d’hectolitres produits, dans le Rhône nord 140 000 hl alors que Châteauneuf du Pape = 110 000 hl . 2 crus importants : Crozes-Hermitage puis Saint-Joseph qui font quasi tout.  Les plus petits: Cornas, Hermitage, etc … sont beaucoup plus confidentiels.

 

Les sols

1            Majoritairement sur des dégradations de granit du massif central avec des origines différentes. Variations schistes à rocailleuses

2            Commune de Guilherand: argilo-calcaire

3            Troisième type de sol: lœss: sols fins en particules déposées

 

Le domaine

Domaine Durand: 20 hectares en Cornas, Saint-Joseph et Saint-Péray et un complément sur des » vins de pays ».  8 personnes toute l’année (dont 1 administrative) et jusqu’à 25 saisonniers en plus en mai et pour les vendanges.

 

Dégustation

Vin 1 – IGP Marsanne/Roussanne « N-1 » 2014 (10€)

Marsanne à 90%. C’est le cépage gui donne la touche d’amande. On cherche la « digestivité » du vin non pas sur l’acide mais sur l’amer. La Roussanne va tendre un peu plus vers le Viognier : abricot, poire williams, … Commentaire personnel: minéral, vif, tendu, amande.

 

Vin 2 – Saint-Joseph 2014 Blanc (16.50€)

49/51 Roussanne Marsanne . 40% du vin passe en barrique pendant 6 mois . Commentaire du producteur: fruits blancs,  aubépine, miel de lavande et un peu de bois pour complexifier et apporter un peu de gras en milieu de bouche, mais dosage faible pour ne pas dominer et laisser une belle finale. Bouche onctueuse, charmeuse. Commentaire personnel : fleurs, tension, amande.

 

Vin 3 – IGP Viognier « Caprice » 2014 (11.50€)

Passe aussi très bien après les rouges. Commentaire du producteur: abricot confit, fruits de la passion, mangue. Accompagnement :  Saint-Jacques à la plancha, asperges. Génial à l’apéro car pas trop sec, pas de sucres mais beaucoup de fruit. Les vignes utilisées sont à 450m d’altitude car c’est un cépage précoce et cela permet de retarder le moment de la vendange.

 

Vin 4 – Saint-Joseph « les coteaux » 2014 (16.50€)

Commentaire du producteur : « la cuvée domaine »,  réservée sur le nez car en bouteille depuis seulement 1 mois, donc ne pas hésiter à aérer :  fruits rouges, réglisse, épices (poivre blanc, poivre de Sichuan). Belle matière mais délicat. Pas un monstre de tanins rustiques. On veut des rouges de concentration mais qui puissent aussi se déguster sur la jeunesse. 12 mois en fût, et pourtant on ne le sent pas.

 

Vin 5 – Cornas « prémices » 2013 (22.50€)

Commentaire du producteur: un vin à un an de la mise en bouteille. Cela correspond à la partie la moins concentrée du vignoble de Cornas. Le plus accessible des Cornas. Plus sur le cacao, chocolat, épices très variées. À l’aération les arômes se régénèrent énormément. Mure, cerise, griotte. Commentaire personnel : kiff complet. Puissant au nez et effectivement cacao en bouche et, au bout de quelques minutes, le pied.

 

Vin 6 – Cornas « empreintes » 2012 (29.50€)

Commentaire du producteur: Assemblage de parcelles. Cuvée plus robuste, qu’on aime bien présenter avec un peu plus d’évolution, mais en 2012 ce Cornas vient juste de se mettre en place. Finesse des tanins et derrière la richesse et la maturité de fruits , vin très tendu,  1 an en fut. Commentaire personnel: animal, plus l’élégance de la syrah. Cacao, fruits compotés, ultra puissant en bouche comme au nez. MK: cohérence entre la puissance aromatique au nez et en bouche

 

Vin 7 – La surprise du chef, un vin en plus: Cornas « Confidence » 2007 (45€)

Commentaires du producteur: Cornas plus évolué. Sélection parcellaire. Vin qui ne s’exprime jamais sur la jeunesse. Millésime déjà un peu ancien.  Un vin qui est sur le début de l’expression aromatique. Encore beaucoup de réserve de puissance. Une finale tout en fraîcheur. Un grain très solide mais très fin. MK+producteur : très belles notes de cuir. (Le producteur cherche a éviter au plus possible les notes animales liées aux levures brettanomyces: curry, sueur de cheval. )

2007, encore beaucoup de fraîcheur ! (cuvée en rupture de stock)

 

IMG-20160505-WA0004

  • cours oenologie paris orléans pas cher mensuel hebdomadaire

3 thoughts on “De retour du Rhône (épisode 1)

  1. Siffermann Véronique dit :

    Bravo pour avoir réussi à noter tout cela. Je vais utiliser ces infos pour compléter notre fichier cave.
    Véronique

  2. Lebouc Véronique dit :

    extra !!!
    ce texte remet tout en mémoire alors que le travail d’oubli a déjà commencé…
    clair, concis et complet
    à quand l’épisode 2 ?
    véronique

  3. impressionnant….merci Geoffrey ! Claire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :