Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !

Sur France Culture « la fabrique de l’histoire » plusieurs émissions sur le vin, notamment :

– le vignoble disparu du bassin parisien

– la révolte des viticulteurs du midi des années 70

– la remise en selle d’anciens cépages

– la domestication de la vigne dans l’orient ancien

A podcaster

* cours oenologie paris orléans pas cher

One thought on “Entendu

  1. Merlotte dit :

    Disons plutot « Bu et entendu »…au cours d’un tres chouette stage de violon a l’ile de Groix en ce début de mois d’aout, j’ai eu le plaisir d’assister a un beau concert (festival local « cordes et fleches ») ou des pieces musicales s’écoutaient en buvant des vins choisis par l’équipe de l’excellent (et unique excellent) resto local « le cinquante ». Quintette de Mozart a 2 altos, virtuosement interpreté en buvant un malbec blanc, pas mal comme association. Le mouvement lent de « la jeune fille et la mort » avec des pianissimos hallucinants (instruments accordés en tubes digestifs) des contrastes-dialogues et émotions foisonnantes avec du cheverny….pourquoi pas ? Vins et musiques sont fugaces, éphemères et affaire de ressentis. Derniere partie une course pousuite formulunissimo avec un petillant deja oublié….mouaif, ça commençait mieux. Pour galoper avec Marcel, ou Kevin, ou Hans-Abdel Haydn (le frere inconnu-dont je respecte la discretion et l’anonymat- mais tres inspiré de Joseph) j’aurais choisi du moins fugace et plus alcoolisé. L’idée était bonne et la présentation des vins enthousiaste de didactique.
    Le resto  » le cinquante » est délicieux. Encore faut il avoir envie d’aller à l’ile de Groix : a part y faire d’excellents stages de musique, est ce bien raisonnable ? Vous avalerez plus de doubles croches que vous croyez pouvoir absorber…Mais ya pas grand chose a contempler. Ce n’est pas Belle Ile. Reste….à tourner la page de la partition apres avoir sifflé les bons produits d’la « ferme saint Martin » et bien écouté les conseils des professeurs….Vous pouvez meme vous offrir un ptit Drappier si vous arrivez a faire une parges entiere (plus de 6 lignes) sans faute de rythme. Les professeurs sont brillants, l’organisation au poil avec 4 pianistes accompagnateurs en surplus. Des petits concerts sont organisés les soir et les profs jouent avec talent et humour, sans prétention, a des tarifs démocratiques (Ciné Trio, et concerts « les chapelles de groix »). J’ai entendu un gigantesque Paella musicale lors de l’ouverture, avec les 12 profs, 4 pianistes sur scène, c’était tres rigolo et réussi. Et… « le cinquante » vend du vin trié sur le volet : tres bonne idée. Pourquoi ne pas laisser des bouteilles aux bénévoles de « musique à Groix ». C’est pas tout le monde qui transporte un piano et une estrade sur une plage pour le concert (non obligatoire) ou jouent les éleves en fin de stage. Malgré mon grand snobisme je m’incline devant ces valeureux groisillons et leur pauvre ile. Qui cherche a faire plaisir sans sortir de calculatrice ou demander de contrepartie de nos jours ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :