Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce fut une belle rencontre au coeur de l’été. Rendez -vous était pris chez les « Tinon », dans ce tout petit village d’Olaszliska, au coeur de la région du Tokay. Le maître des lieux, « Samuel », était absent,  occupé par la promotion de ses vins auprès de sommeliers allemands. Mathilde, sa compagne, nous a reçu et, dans ses propos, nous avions Samuel en filigrane. Elle nous parle beaucoup, du pourquoi, du comment , de ce choix improbable : quand on est « conquérant », on va toujours plus à l’ouest, pas à l’est !!! La langue est difficile, les contraintes administratives semblent l’être aussi. Venir avec 3 petits garçons, les scolariser dans le village, j’imagine que c’est une grande aventure pleine d’embûches. Mais l’appelation est là et l’attractivité pour ce vin de Tokay semble immense, magnétique. On entre-aperçoit la multiplicité de possibilités pour un vigneron, un chef d’orchestre : jouer sur les raisins, leur maturité, les différents types de grains, la vinification, l’élevage. La notion de gestation prend ici tout son sens, rien ne sera fait dans la rapidité, la précipitation, du temps sera donné au temps. Après une longue discussion, vient le moment de la dégustation. Les vins sont extrêmement précis, les doux sont ciselés, délicats, un travail de dentellière  et la sensation qu’ils laissent est interminable. Le vin de voile est minéral, rigoureux, très droit et  n’en fini plus. La sensation des vins s’estompent et  déjà on aurai envie d’un nouveau verre…. La démonstration est faite . Toujours plus à l’est semble une bonne devise : bravo les « Tinon » !!!

www.samueltinon.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :