Cours Oenologie Paris – Orléans

A bas le contenant, vive le contenu !

 La dernière de David :  » c’est pas du Gamay, t’es fou, c’est ultra-tannique, tu le bois tu te fais une écharde »

 

A voir par ces belles journées d’étés… rien de tel que de se réfugier dans une salle de ciné climatisée !!!
On meurt pas de rire, mais je pense que c’est plutôt fidèle à ce qui se passe dans un grand resto. Cette ratatouille m’a d’ailleurs donné l’eau à la bouche.
C’est très joliment filmé ça ne gâche rien.

L’aile ou la cuisse

Bon d’accord on est pas obligé d’être fan de De Funès, mais l’Aile ou la Cuisse pour moi ça reste un grand moment.
Je trouve pas que ça ait tant vieilli et la malbouffe c’est toujours d’actualité… La dégustation à l’aveugle est extraordinaire, mais une erreur c’est glissé dans la description : pourriez vous me dire laquelle ?

16 thoughts on “Ratatouille

  1. merlotte dit :

    A voir et à lire, sur le site « Bakchich info » , la chronique oenologique hebdomadaire du vendredi « in vino veritas ». Elle est principalement animée par 2 personnes appelées Jean Moîse et Le Vieux Con (ce sont probablement leur vrais noms). Il y a article et débat, car sur Bakchich, on peut laisser un commentaire poli et sans gros mot, comme c’est précisé. Cette semaine du 11 septembre 2009, ils ont la dent dure pour les viticulteurs des bords de Loire (vins trop chaptalisés, trop barriqués « le bois est le cercueil du vin » etc…). A suivre, les commentaires sans gros mots vont être amusants on l’espère.

    1. syrah1 dit :

      Merci à ma très précieuse investigatrice tout terrain : lecture, resto …

  2. Siliconne Bouchon dit :

    On passe un bon moment en allant voir « La fille de Monaco », qui est sans conteste une belle fille comme moi : Siliconne Bouchon. D’ailleurs, mais je ne vous dis pas tout, ça se finit à peu près comme « Une belle fille comme moi » d’il y a 40 ans avec Bernadette Laffont et le vampirisé André Dussolier, jeune avocat confronté aux réalités déboussolantes de la féminité décontractée. Tous ces gens devraient boire plus, halte à la culpabilité inutile. Ce sont précisément ceux qui se sentent coupables qui finissent au violon, les autres continuent leur route. Mais on s’amuse, tous les personnages sont gagnants et le spectateur sort de bon poil.

  3. pourriture noble dit :

    Le nouveau film de la série Batman est très réussi, et Joker est tellement vilain qu’il jette par terre une coupe de champagne sans même en boire, ça fait froid dans le dos. A certains moment je me suis caché les yeux. Il faut voir : le mémorable défi final, ou ce sadique et maso propose à des bateaux de se torpiller entre eux, et aussi le fantastique maquillage de Aaron Eckhart. Batman est toujours fadasse que ce soit en moto ou en Lamborghini, il pollue ou il cogne, c’est tout ce qu’il sait faire. De toutes façons c’est pas pour lui qu’on y va. Michael Caine est sous employé (MichaelCaineLeSublime en valet de pied style butler anglais, c’est vraiment à pleurer), j’espère que ce sera lui le prochain super-méchant.

  4. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    Je signale à la chef oenologue un petit film sympa où l’on cause jaja à l’occasion avec même une séance de dégustation « couleur pourpre, reflets orangés,etc… » : « Le premier jour du reste de ta vie » de Rémi Bezançon.

  5. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    Vous pouvez sans complexe aller buller à Paris plage, assister à l’arrivée du Tour ou faire les soldes à la Cave des Martyrs, au ciné c’est relâche.
    Ne ratez quand même pas « My name is Hallam Foe », un film anglais aussi subtil qu’original, l’Ours d’argent du festival de Berlin 2007 qui était resté bêtement dans les tiroirs.

  6. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    Deux savoureuses comédies policières françaises (Cocorico) à ne pas rater :
    « Le grand alibi » de Pascal Bonitzer
    « Affaire de famille » de Claus Drexel
    Et aussi un film subtil sur le conflit Israël-Palestine :
    « Les citronniers » de Eran Riklis
    Pour le reste ça va de « Bof » à « Grrr »

  7. Pinotajmahal dit :

    Ainsi va la vie à bord du Darjeeling Express. On dirait qu’on amenerait un gros cobra venimeux au prochain cours d’oenologie pour faire une bonne blague à Marielle. Elle ferait moins la fière, et arrêterait de nous harceler avec ses « qui va faire un commentaire sur ce vin ? » Ce cobra, quelle bonne idée ! Chut, dites à tout le monde de le dire à personne.

  8. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    Amateurs d’action, vous serez à la fête avec 2 films époustouflants (not for women during pregnancy) :
    – un français, « Taken » de Pierre Morel, un élève de Luc Besson,
    – un américain, « Angles d’attaque » de Pete Travis, un élève de Paul Greengrass.
    Et pour les amateurs d’atmosphère, « MR 73 » d’Olivier Marchal, c’est pas mal.
    Vous pouvez zapper le reste et ne surtout pas vous fourvoyer au « Nouveau protocole » ni à « L’orphelinat ».

  9. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    Vous vous demandez sans doute s’il faut aller voir « Bienvenue chez les Ch’tis » ou s’il convient de le laisser aux picoleurs de bière.
    Vous auriez tort de vous en priver, c’est un film populaire et pas vulgaire où l’on se marre bien, où il y a certes des facilités, mais aussi des gags et des personnages limite cartoon. Ca rappelle le cinéma d’Yves Robert.
    Bref, c’est à consommer sans modération.

  10. merlotte dit :

    Quand y a que de la merde au ciné et qu’on donne un oscar à une actrice qui imite une chanteuse, y faut réagir ! Aller au théatre au au concert, le spectacle vivant et créatif est toujours d’actualité. On peut revoir 50 versions différentes des petites pièces en un acte de Tchekov « l’ours » et « la demande en mariage ». Les acteurs, leurs mines, leurs marivaudages et leurs impros, les mises en scènes, cela constitue une palette interessante, et toujours hilarante. Ce doit être la 29è ou la 30è fois que je les vois, et j’ai hurlé de rire dimanche dernier au théatre ciné 13. Entre le duel au pistolet entre les amoureux colériques (de la 1ère pièce) et les engueulades pharaoniques sur la clôture et l’héritage « du pré des veaux » des 2 coincés (2è pièce), on voit bien que la vie de couple peut être pimentée si chacun y met du sien. Ca gueule, mais c’est vivant. Ca donne presque envie de tomber amoureux ou de se caser. C’est tout dire. Mais peut e^tre n’est ce encore que de la propagande post-St Valentin des syndicats de fleuristes et de bijoutiers?

  11. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    A déconseiller absolument aux femmes enceintes (suivez mon regard), quelques films aussi violents que sanglants :
    « No country for old men (des frères Coen)
    « Sweeney Todd » (de Tim Burton)
    « Frontières » (de Xavier Gens)
    « John Rambo » (de Monsieur Sylvestre)
    Désolé, mais c’est pourtant ce qu’il y a de mieux à voir en ce moment au ciné où rien n’est vraiment mauvais mais où tout est médiocre.
    A part un intéressant docu russe « Litvinenko ».
    Et l' »Astérix », pas un chef d’oeuvre mais nettement supérieur au précédent.

  12. Bill Quart dit :

    C’était il y a quelque temps, au bal de la Nuits Saint Georges que j’ai rencontré la petite Juliénas, une fille drôlement Gigondas, un sacré beau Meursault, bien charpentée, et sous sa robe vermillon un grand cru classé, avec des arômes de cassis et de fraises des bois.

    On a dansé Anjou contre Anjou sur un Sylvaner à la mode et plus tard lorsque je lui ai proposé de l’emmener dans mon Chateauneuf-du-Pape, elle est devenue toute Croze-Hermitage !!!

    Le temps d’aller chercher un Chablis au vestiaire, de mettre un petit Corton dans ses cheveux, on est monté dans ma Banyuls et on a roulé jusqu’au matin.

    Ah quelle belle journée ! On s’est baladé Entre-deux-mers, il faisait beau, on a Vacqueyras sur la plage, les pieds dans l’eau Clairette, on s’est Pouilly-Fuissé dans les dunes et puis comme le Mercurey montait
    sérieusement et qu’on commençait à avoir les Côtes-Rôties on a décidé de rentrer.

    Mais voilà, en partant nous nous sommes retrouvé coincés dans les embouteillages, enfin les bouchons, quoi ! Je commençais à Minervois sérieusement et là, Julienas et moi, nous avons commencé à nous crêper le
    Chinon .

    D’un seul coup elle a claqué la Corbière de la Banyuls et elle est partie ! Je me suis retrouvé comme Macon. Quoi, me suis-je dit, elle s’est déjà Sauvignon avant même que j’ai le temps de la Sauternes !

    Mais je vous Jurançon, je l’avais dans la Pauillac, en effet, j’étais tellement Tokay que j’ai couru après elle dans Lalande et les Chardonnay pour la rattraper.

    Quand on s’est retrouvés, et que je l’ai vue devant moi en Gros-plant, je lui ai dit – » Ne fais pas ta Pomerol, et ne t’en va plus Gamay !  »

    En pleurant, elle est tombée dans mes bras en Madiran- « Ne m’en veut pas, je voulais juste être sure que ton Saint-Amour était vraiment Sancerre ».

    Depuis on ne s’est plus cuités

  13. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    Les truffes de Grom étant à prix abordable, ça vous laisse quelques sous pour aller au ciné.
    Pas grand chose mais quand même :
    « De l’autre côté » (habile scénario à tiroirs pour ce film germano-turc primé à Cannes)
    « Mon meilleur ennemi » (docu sur Klaus Barbie)
    « La nuit nous appartient (un film noir très bien fait, rigoureux et naturaliste)
    « Les femmes de ses rêves » (un film des Farrelly Bros, grossier, scato, contraire à la bienséance, drôle et délirant. Si vous êtes un peu fondu, ça vous plaira, et surtout restez jusqu’au bout du générique final)
    What’s up Doc ?

  14. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    S’il vous reste des sous après les foires aux vins et la cagnotte pour le week-end truffes, vous pouvez enfin aller au ciné après la rentrée la plus calamiteuse jamais vue de mémoire de cinéphile. Je recommande :
    « L’heure zéro » (un Pascal Thomas très bien fait et plein de fantaisie)
    « Dans la vallée d’Elah » (le 2è chef d’oeuvre de Paul Haggis après « Collision »)
    « Les promesses de l’ombre » (un bon Cronenberg cru et violent)
    That’s all folks !

  15. Entrée gratuite, buvette payante dit :

    Vous économiserez de quoi vous payer un grand Bordeaux en n’allant pas voir :
    « Die hard 4 : retour en enfer » (le seul truc marrant de ce film US c’est que les méchants terroristes sont des français)
    « Ocean’s 13 »
    « Harry Potter et l’ordre du phénix »
    « Shrek le troisième »
    « Exilé »
    « Half nelson »
    « Mi$e à prix »
    « Boarding gate »
    Par contre allez donc voir:
    « Raisons d’Etat » (réalisé par Robert De Niro)
    « Délice paloma »
    « Hot fuzz » (par le fou furieux qui avait fait « Shaun of the dead »)
    « Boulevard de la mort » (de Tarantino)
    « La nuit des tournesols » (mon coup de coeur de l’été, sorte de « Déliverance » espagnol, un film surdoué)
    « Transformers » (un blockbuster totalement allumé)
    « Planète terreur » (gore gore gore)
    « La maison »
    « 4 mois 3 semaines 2 jours » (un suspense gynécologique)
    « Ceux qui restent » (ça sent le vécu)
    Allez, c’est comme en oenologie, y’en a pour tous les goûts.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :